En quoi consiste précisément un régime végétarien

Les régimes végétariens excluent la consommation de viande. Certains régimes végétariens incluent néanmoins différents produits d’origine animale à différents degrés.

Les raisons d’un régime végétarien peuvent être diverses.

On peut suivre ce type de régime pour des raisons de santé, ce qui implique une limitation de certains produits causant certains problèmes d’alimentation. Certaines allergies peuvent aussi être à l’origine d’un régime alimentaire. Privilégier un bien être général peut aussi être une des raisons de ce type de régime. Le régime végétarien, quand il est bien géré, peut apporter un réel plus au niveau de l’équilibre physique général de la personne.

D’autres raisons de l’existence de ce type de régime sont notamment les motifs écologiques et éthiques. La consommation de produits d’origine animale est à l’origine de nombreux problèmes environnementaux. La production de viande de bœuf est par exemple une des raisons principales de la production de gaz à effet de serre dans nos sociétés contemporaines. La production de nourriture d’origine non animale créera un équilibre au niveau des écosystèmes et peut résoudre certains problèmes environnementaux. Enfin, la question éthique est certainement une des raisons principales pour laquelle de plus en plus de personnes sont végétariennes. La souffrance des animaux est certainement une chose que toute personne devrait éthiquement remettre en question. Il n’est pas normal que des êtres sensibles et affectueux soient massacrés sans cesse pour nourrir les êtres humains, quand d’autres alternatives inoffensives peuvent nourrir mieux l’organisme humain sans aucun recours à la violence. Il est important aussi de souligner le fait que la production d’œuf de poules ou de lait de vaches sont aussi des exploitations animales extrêmement agressives, qui incluent généralement la mort précoce des poules et des vaches, ainsi que le massacre des poussins ou l’exclusion des veaux de toute relation avec leurs mères. Un régime végétarien intégrant les œufs et les produits laitiers d’origine animale reste un régime qui provoque la mort inutile d’animaux, au même titre que la consommation de viande animale.

Quels sont les différents types de régimes végétariens ?

Il existe différents types de régimes végétariens (voir les définitions ici). Certains incluent les produits laitiers ou les œufs. Le régime ovo-lacto végétarien se construit sur les apports des céréales, des légumineuses, ainsi que des produits laitiers et des œufs. Par régime ovo-végétarien, on entend un régime qui intègre tous ces éléments, à l’exception des produits laitiers. Certaines personnes suivent aussi un régime lacto-végétarien, c’est-à-dire qu’elles consomment aussi des produits laitiers, mais pas d’œufs.

Certaines spécialistes incluent aussi au sein des régimes végétariens le régime végétalien, où tout type de nourriture d’origine animale est écartée. Il est important de souligner que le régime végétalien n’est pas toujours assimilé aux régimes végétariens par les spécialistes. Beaucoup de personnes considèrent qu’un régime végétalien n’est pas un régime végétarien et qu’un régime végétarien n’est pas un régime végétalien. Un régime végétalien exclut aussi certains produits comme le miel ou certaines gélatines. De nombreux substituts des œufs et du lait d’origine non animale sont disponibles sur le marché. On peut trouver notamment du lait de soja, de froment, de riz ou de noix de coco. Certains modèles d’œufs entièrement végétaux sont aussi commercialisés dans les magasins spécialisés. Un régime végétalien n’exclut le lait et les œufs que dans la mesure où ils sont d’origine animale. De même les régimes ovo peuvent intégrer la consommation de lait d’origine non animale et les régimes lacto peuvent intégrer des œufs d’origine non animale.

Comment mettre en place en régime végétarien sans souffrir de déficiences ?

Des acides aminées essentiels et non essentiels constituent les protéines. Le corps humains ne sait pas produire la synthèse des acides aminés essentiels lui-même. Il s’agit d’acide animé que l’on ne peut donc acquérir qu’en mangeant. Pour éviter toute forme de carences, ils doivent être consommé en quantité suffisante. On peut trouver des protéines dans les pommes de terre, les céréales, les légumineuses ainsi que dans les graines et les fruits secs qui peuvent produire de l’huile.

Parmi les légumineuses, on trouve les lentilles, les haricots, les pois chiches, les fèves ou les poids cassés. Au sein des graines qui produisent de l’huile, on trouve les graines de potiron, de colza, de sésame, de tournesol, de lin, de courge ou de melon.

Un régime végétarien ne risque-t-il pas d’amoindrir les performances sportives ?

Il est nécessaire d’apporter à l’organisme un apport de protéines en suffisance. Cet apport doit permettre aux tissus et surtout aux muscles de se reconstruire près l’effort. Les protéines sont surtout utiles au moment de la récupération. La période de récupération est la période d’anabolisme musculaire, cela veut dire que les muscles se reconstruisent et se renouvellent après l’effort. Pour le travail de reconstruction musculaire, les protéines jouent un rôle central, mais les lipides et les glucides sont aussi importants. Il ne faudrait pas croire qu’une alimentation limitée aux protéines sera bénéfique aux sportifs. Ils ont avant tout besoin d’une alimentation variée et équilibrée qui intègre des protéines en suffisance. Cette quantité suffisante est définie par les spécialistes, comme étant d’1,5 gramme par jour et par kilo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *